top of page

IST. VIH. PrEP : Le SASER

En 2019, après une diminution (28%) des cas entre 2012 et 2018, les chiffres communiqués par Sciensano nous montraient que la courbe de contaminations avait atteint un plateau en Belgique, avec l’observation d’une légère hausse de 4% en 2018. L’institut belge de la santé observait aussi que cette tendance à la baisse était surtout visible chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes. Cependant, il soulignait aussi que l’épidémie du VIH en Belgique tendait à se diversifier en termes de populations touchées. (1)


Du côté des autres IST, toujours selon les chiffres de Sciensano, la chlamydia est l’IST la plus présente en Belgique, suivie par la gonorrhée et la syphilis. D’après Sciensano, des réinfections dans un délai de 6 mois ont été observées chez 10 à 20 % des personnes présentant une infection par la chlamydia. Pour la syphilis, des réinfections ont été observées chez 2,5 à 10 % des personnes diagnostiquées. (2) (3)


En Wallonie, nombreuses sont les associations qui traitent ce sujet des IST et du VIH.


Dans le cadre de notre focus sur la communauté gay, nous avons décidé de mettre en lumière deux partenaires wallons dont le but est d’offrir un service complet dans le secteur de la santé affective, sexuelle et de la réduction des risques: le SASER et Sidasol.


Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur les services du SASER.


Le SASER, c’est une équipe pluridisciplinaire qui regroupe des assistant-e-s sociaux-les, des infirmier-ères, des psychologues, des conseiller-ères conjugaux-les autour de 7 projets phares et de plusieurs missions comme: la prévention à l'attention de nombreux “publics cibles”, les dépistages, l’accompagnement psychosocial de personnes vivant avec le VIH et la réduction des risques liés à l’usage des psychotropes.


Quels sont ces 7 projets ?

  • Projet dépistage:

Il s’agit de la principale porte d’entrée dans les services du SASER. Le dépistage s’adresse à tous publics, nous mettons tout en œuvre pour être le plus accessible possible (confidentialité, gratuité pour tous les tests VIH et possibilité de gratuité pour les autres tests IST pour les personnes en difficulté/précarisées/sans papiers, proche des transports en communs et/ou dans des zones plus éloignées de la province de Namur).


L’équipe est continuellement formée et informée sur les avancées médicales pour répondre au mieux aux demandes des usagers, des réunions régulières permettent aussi de bien diffuser les informations importantes.


Le service travaille en collaboration avec le laboratoire et l’équipe d’infectiologues du CHR de Namur, toutes les analyses y sont traitées, et la prise en charge par un-e infectiologue des personnes infectées sera possible, si le/la patient-e le souhaite.


NB : les dépistages se font dans les locaux du SASER les mardis et jeudis. Les 3 et 4ème mardi du mois, ils se font à la Maison du Mieux-Être de Couvin.

  • Projet suivi des patients:

Il s’agit d’une prise en charge globale de la personne porteuse du VIH à la fois médicale, psychologique et sociale, l’équipe propose une écoute, un soutien personnalisé dans le respect du secret professionnel, une aide à la gestion du traitement, une information sur le VIH et les IST, des échanges autour de la sexualité et du désir de grossesse, etc.