AU TOURNANT DU VINGTIÈME SIÈCLE • MAGNUS HIRSCHFELD (1868 – 1935)

May 9, 2019

 

 

 

 

Le militantisme LGBTI+ n'est pas né avec les émeutes de Stonewall en 1969. L'un des personnages les plus marquants avant Stonewall n'est autre que Magnus Hirschfeld (1868-1935). Ce médecin juif allemand est devenu à la fois un grand théoricien de la sexualité et un chantre des droits des minorités sexuelles et de genre à l'orée du vingtième siècle. En 1897 déjà, Hirschfeld avait lancé la première organisation de défense des droits LGBT de l'histoire, avec le soutien de plusieurs personnalités en vue du monde culturel notamment, Albert Einstein, Thomas Mann et Léon Tolstoï. Hirschfeld soutenait que l'orientation sexuelle était innée et ne relevait donc pas d'un choix délibéré, et estimait que les connaissances scientifiques promouvraient la tolérance envers les minorités sexuelles.

 

Il a défendu l'idée d'une variation sexuelle naturelle dans la population humaine. En 1910, il a publié le livre The Transvestites. Ce mot, qu'il a lancé, est l'ancêtre des termes actuels « transgenre » et « trans* ». En 1919, Hirschfeld a également participé à la production du premier film appelant à la dépénalisation et à l'acceptation de l'homosexualité. Au cours de la même année, il a fondé le premier institut de sexologie au monde, qui allait plus tard être détruit par des manifestants nazis. Hirschfeld a dû quitter l'Allemagne en raison des persécutions orchestrées par les nazis et est mort en France.

 

Sa mémoire est honorée grâce à la Fondation fédérale Magnus Hirschfeld, créée en 2011 par la République fédérale d'Allemagne. Cette fondation soutient des projets d'éducation, de recherche et d'activisme afin de promouvoir une pensée empreinte de diversité sexuelle et de genre.

 

ⓒ Photo avec l'aimable autorisation de Magnus-Hirschfeld-Gesellschaft e.V., Berlin.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload