2018 • ERICA MALUNGUINHO

May 9, 2019

 

 

En 2018, Erica Malunguinho est entrée dans l'histoire comme la première personne trans* à être élue au congrès national du Brésil depuis la création de cet organe politique, il y a 180 ans. Avant de devenir députée, Erica a créé et lancé le « quilombo » urbain Aparelha Luzia en 2016. Depuis, il est devenu l'un des espaces culturels noirs les plus influents et les plus puissants au Brésil. Les quilombos étaient des sociétés d'esclaves « marrons » au Brésil et représentent le premier acte de résistance face à l'esclavage.

 

De nos jours, les quilombos sont d'ordinaire des communautés rurales noires qui préservent leur héritage africain, des bastions de la lutte contre le racisme, l'effacement culturel et la destruction environnementale. Aparelha Luzia est un quilombo urbain qui regroupe des Noirs et les protège du racisme ordinaire auquel ils sont confrontés dans le monde externe et qui accroit la longévité de la culture noire. Aparelha Luzia est un entrepôt de 10 000 mètres carrés en bordure de centre-ville de São Paulo qui propose de la musique en direct, de l'art et des rencontres intellectuelles presque tous les jours de la semaine.

 

L'un des événements qui l'ont motivée à briguer un siège au congrès a été l'assassinat de Marielle Franco, une politicienne afro-brésilienne LGBTI+. Par ailleurs, les femmes noires sont fortement sous-représentées au sein du gouvernement du Brésil. En dépit de la progression des droits LGBT depuis 1985 et de la légalisation des mariages homosexuels en 2013, le Brésil reste l'un des pays les plus meurtriers au monde pour les transgenres, avec 179 meurtres signalés en 2017. Le nombre le plus élevé depuis dix ans.

 

ⓒ Photo : www.afropunk.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload