1969 • LES ÉMEUTES DE STONEWALL

May 7, 2019

 

À l'échelle internationale, le début de l'émancipation et du militantisme public LGBTI+ est généralement associé à quelques journées mouvementées à New York City, il y a cinquante ans, et à leur commémoration un an plus tard. Aux petites heures du 28 juin 1969, la police locale organise une descente dans le Stonewall Inn, un « bar pour homosexuels » dans le quartier de Greenwich Village. À l'époque, ces descentes destinées à intimider et à harceler étaient monnaie courante. Elles s'inscrivaient dans le cadre de législations locales interdisant toute tentative visant à solliciter des relations homosexuelles et le port de vêtements inappropriés selon le genre.

 

 

 

Bien que le Stonewall Inn était tenu par la mafia, qui soumettait parfois ses clients au chantage, c'était l'un des rares bars à permettre aux couples homosexuels de danser. Il était non seulement fréquenté par des hommes blancs, mais aussi par des personnes de couleur, des travestis, des transsexuels, des travailleur·euse·s du sexe et de jeunes homosexuels sans abri. Cette descente de police était celle de trop pour les patrons du bar qui ont décidé de se défendre. Soutenus par les résident·e·s du quartier, iels ont déclenché une émeute. Lorsque la police a tenté de se barricader dans le bar, il a été incendié par les protestataires. Si Marsha P. Johnson est souvent créditée d'avoir lancé la première brique, des témoignages laissent entendre que Stormé DeLarverie, une lesbienne butch et drag king biraciale noire a été la première à mettre le feu aux poudres. Ces protestataires, principalement composés de personnes noires ou mixtes, en avaient assez de l'oppression incessante que la société et la police leur infligeaient.

 

Les heurts violents à l'extérieur du bar sur la Christopher Street et aux alentours, qui ont parfois impliqué des milliers de personnes, ont duré six jours. Ces émeutes ont été commémorées un an plus tard à New York City par une marche des fiertés qui allait devenir source d'inspiration pour des marches annuelles similaires un peu partout dans le monde, y compris en Belgique avec la Belgian Pride.

 

 Si la rébellion doit énormément aux personnes trans* et aux travailleuses du sexe de couleur, leur figure de proue, Sylvia Rivera, s'est vue reléguée au second plan lors de la première marche de sorte que leur rôle historique a été rabaissé par la communauté gay et lesbienne blanche de l'époque. En 2016, le président Barack Obama a désigné la zone autour du Stonewall Inn comme monument national en l'honneur de sa contribution à la cause LGBTI+ et aux droits humains.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload