Arc-en-Ciel Wallonie condamne les propos transphobes de Théo Francken

August 27, 2018

Arc-en-Ciel Wallonie, la fédération wallonne des associations LGBTI est profondément choquée par les récents propos transphobes du secrétaire d'État à l'asile et à la migration, Théo Francken.

 

 

 

Theo Francken a partagé dimanche sur Facebook un article du journal néerlandais De Telegraaf expliquant le lancement de lingerie sexy pour hommes. L’article était accompagné d’un commentaire sans équivoque : "Des hommes qui se maquillent, qui s'épilent les sourcils, qui portent de la lingerie, qui ont des sacs à main, qui tombent enceintes... C'est moi ou le monde ne tourne plus rond? Vive les hommes qui n'ont pas besoin de tout ça pour se sentir bien dans leur peau".

 

Ce genre de discours inadmissible vise directement les personnes qui ne se sentent pas correspondre aux normes binaires et stéréotypées imposées par notre société hétéronormée, les marginalisant avec mépris. Une telle prise de position publique de la part d’un membre du gouvernement contribue à banaliser et à propager des idées transphobes à une partie de la population.

 

Tentant d’emballer ses propos d’un peu de miel, il assure défendre les droits des personnes LGB depuis plusieurs années mais semble ignorer complètement que la nature des discriminations subies par les minorités qui composent la population LGBTI sont basées sur les mêmes processus de haine. Il creuse donc un fossé sociétal en décidant qui a, selon lui, une existence crédible et valable dans notre monde.

 

Arc-en-Ciel Wallonie est rassurée de constater que les réflexions de Théo Francken choquent une grande partie de la population belge, et bien plus que les 2% insultés sans détour par cette regrettable sortie. Nous voyons que le travail accompli au jour le jour par nos associations porte ses fruits, que les messages de haine sont de moins en moins tolérés et que nous assistons à une véritable reconnaissance des dégâts que peuvent engendrer ce genre de discours.

 

Pour un représentant d’un pays où les minorités sont protégées, ces déclarations sont tout simplement inacceptables. Nous demandons à la NVA de se dissocier des propos de leur secrétaire d’Etat. Nous espérons une réaction de Zuhal Demir, secrétaire d’Etat à l’Egalité des Chances, et du Premier ministre Charles Michel. Le silence n’a jamais servi les droits humains.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload