Discours d'inauguration de la Belgian Pride - Cyrille Prestianni

May 23, 2018

La Belgian Pride dans la vie d’un-e militant-e LGBTI+ est un moment extraordinaire. Un moment inégalable où nous faisons la fête bien sûr… Parce que nous aimons ça, il ne faut pas se voiler la face… Mais aussi un moment où nous montrons que nous existons, où nous partageons nos couleurs et nos idées… Un moment où l’on célèbre nos acquis mais où l’on porte également nos revendications.

Des acquis il y en a eu beaucoup ! Je ne vais pas les citer tous… Vous les connaissez… Vous les vivez tous les jours… D’autres restent à acquérir bien sûr mais le chemin parcouru est impressionnant. Ce chemin, c’est le vôtre, c’est le nôtre ! Et pourtant, pourtant… Les discriminations sont toujours là… La haine est toujours là… Les violences sont toujours là… Quotidiennement des personnes sont victimes de l’homophobie, de la biphobie et de la transphobie parce qu’elles ne correspondent pas à ce que la société attend d’un « bon » LGBTI+. Ihsane Jarfi en est un symbole… Un symbole funeste et affreux… Un symbole que l’on ne voudrait plus voir… Mais que l’on DOIT VOIR.

 

Le combat n’est dès lors pas fini mes ami-e-s. Nous devons encore nous battre ! Nous battre contre la haine et l’ignorance. Contre les regards et les moqueries. Contre les humiliations et les agressions… Le 14 octobre est votre chance de faire quelque chose. Le 14 octobre se tiennent les élections locales. Les pouvoirs locaux jouent un rôle crucial dans la vie quotidienne de tout un chacun. C’est pour cela que le slogan de la Pride cette année était « Your Local Power !». Nous tenons à encourager les Villes et communes à mener une politique locale qui favorise explicitement l’intégration des LGBTI+. Les communes et villes peuvent et doivent faire la différence. En menant de petites et grandes actions, les décideur-euse-s peuvent améliorer le quotidien de nombreux-euses citoyen-ne-s : formation des travailleur-euse-s communaux-ales (au sein des CPAS, de la Police, de l’administration…), introduction d’une charte de diversité dans les clubs sportifs, mise à disposition dans les bibliothèques d’information sur les genres et les sexualités, octroi d’un soutien logistique et financier aux associations locales…

 

Your local Power va aussi au-delà du pouvoir politique, notre société est faite de personnes aux responsabilités diverses. Policier-e-s, infirmier-e-s, instituteur-trice-s, coachs sportif-ive-s et bien d’autres, tou-te-s ont un rôle à jouer dans la lutte contre les discriminations. C’est aussi au travers d’eux que le combat doit être mené! Le GrIS, qui sensibilise des élèves partout sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles en est un bon exemple et je remercie, en tant que président d’Arc-en-Ciel Wallonie, à ce propos, à nouveau Madame la Ministre Simonis pour son soutien qui nous est essentiel !

 

Au-delà des communes et du pouvoir strictement local, je suis convaincu, que c’est à tous les niveaux que la lutte doit s’opérer. Je suis effrayé par les poussées de celles et ceux que l’on appelle désormais les néoconservateur-trice-s… De celles et ceux qui font partie de cette réactosphère qui menace quotidiennement l’ensemble de nos acquis… Si aujourd’hui, c’est l’avortement qui est avec succès au cœur des débats, demain ce sera le mariage pour les LGBTI+ ou l’adoption par ces mêmes couples qui seront remis en question… Il est temps de prendre les devants et de cibler précisément les réels maux de notre société. Arrêtons comme certain-e-s tentent de le faire aujourd’hui de stigmatiser l’une ou l’autre culture. Coupons court à ces nauséabond-e-s qui cherchent à implanter en nous les germes d’un homonationalisme répugnant.

 

Enfin, je ne peux plus taire mon indignation. Je ne peux plus supporter mon silence pour les milliers de migrant-e-s qui souffrent actuellement dans mon pays. La Pride 2017 avait pour thème « Crossing Borders !»... Devrons-nous l'utiliser à nouveau l'année prochaine? Qu'en est-il de la situation des personnes LGBTI+ dans ces camps, ces prisons, ces parcs ... Comment cela est-il possible dans mon pays... Comment ne pas trouver insupportable qu’une enfant de deux ans meure dans mon pays !!

Je ne suis pas une femme mais je hais le patriarcat. Je ne suis pas noir-e  mais je hais le racisme et la xénophobie, je ne suis pas trans mais je déteste la transphobie ! L’intersectionnalité est un défi à venir pour toutes nos associations, pour nous tous ! Aucun combat militant n’est vraiment isolé… Migrant-e-s, féministes, transgenres, gay, lesbiennes et beaucoup plus… Tou-te-s, nous nous devons de casser ensemble ce monde de patriarches où seul deux pôles devraient exister… Bientôt il sera trop tard ! Bientôt les germes de la haine seront mûrs ! Il faut nous bouger !

 

Une révolution se prépare. Un changement de paradigme nécessaire, essentiel ! Crucial !!! Cassons ensemble les bases de ce monde… Construisons un monde d’ouverture d’esprit où tous les possibles auraient leur place… Un monde aux couleurs de l’arc en ciel où il n’y aurait plus d’hommes ou de femmes mais des gens… Où il n’y aurait plus d’autochtones et d’allochtones mais des êtres humains… Un monde où l’on déciderait de qui l’on est… Bref les ami-e-s, agissons, militons, construisons ensemble demain ! Nous avons changé les lois, changeons la société, changeons le monde !!!

 

Je suis fier ! Fier de vous ! Fier de nous ! Que la fête soit bonne ! Que la Pride commence !!!!!

 

Cyrille Prestianni

Président de la Belgian Pride

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload