top of page

Pour lutter contre le VIH : Oui à la PrEP !

Communiqué de presse de Arc-en-Ciel Wallonie, SIDA Sol et Ex Æquo

à l’occasion de la journée internationale de lutte contre le sida

« Pour lutter contre le VIH : Oui à la PrEP ! »

Arc-en-Ciel Wallonie - fédération wallonne des Maisons Arc-en-Ciel -, SIDA Sol et Ex Æquo tiennent à montrer leur engagement en cette journée mondiale de lutte contre le sida, mais également à se positionner sur ce nouvel outil de prévention, la PrEP.


Le VIH reste une question de santé publique, concernant toute la société : près de 3 nouveaux diagnostics par jour en moyenne en 2015 en Belgique. La population des « Hommes ayant des relations Sexuelles avec des Hommes » (HSH) reste la plus vulnérable, avec une incidence – le nombre de nouveaux cas par an – trop élevée. De fait, en 2015, les HSH représentaient 50% des nouveaux diagnostics.


Une prévention insuffisante


Avec les trois outils classiques – préservatif, dépistage et accès au traitement -, la lutte contre le VIH ne peut faire l’économie de nouveaux dispositifs, adaptés à chaque situation.

Auto-test VIH, traitement comme prévention (TasP), traitement post-exposition (TPE), tests rapides, dépistage démédicalisé et décentralisé, etc. sont autant d’outils à disposition ou en passe de l'être, mais qui restent peu médiatisés, sous-utilisés et relativement onéreux malgré leur efficacité prouvée.


La PrEP, ce nouvel outil indispensable


Parmi les outils innovants, la PrEP retient encore plus l’attention. Elle consiste en un traitement antirétroviral (le Truvada) donné à des personnes séronégatives pour prévenir le développement du VIH avant un risque d'exposition. Cet outil de prévention peut alors être administré en prise continue ou à la demande.


Arc-en-Ciel Wallonie, SIDA Sol et Ex Æquo plaident pour l’intégration de la PrEP dans une prévention globale et adaptée[1], accompagnée d’un remboursement, d’un suivi médical et pluridisciplinaire (psycho-sexo) régulier et d’une formation du corps médical.