top of page

Mister Bear Belgium 2016 !

Il y a de la diversité dans la communauté LGBT. Avec cet interview, nous allons nous intéresser aux "Bears", un mouvement né aux États-Unis dans les années 1970/80. Certains prétendent que son apparition est dû à une forme d'opposition aux clichés souvent véhiculés par le mouvement gay et son image de l'homme idéal, du culte d'un corps tracé, imberbe et jeune. D'autres pensent qu'il est une sorte de dérivé du mouvent "cuir", et enfin d'autres associent ce mouvement à celui des ouvriers. S'il est probable qu'il y ait du vrai dans toutes ces hypothèses, le point commun de ces personnes est visiblement la mise en avant de la masculinité et le droit à la différence. Que l'on adhère ou non avec leur point de vue, ce mouvement existe et s'est constitué comme une vraie communauté parallèle avec ses propres codes, un drapeau, un emblème en forme de patte d'ours et même des concours de Mister Bear ! En Belgique, l'édition 2016 de ce concours vient d'être remportée par William Gresse... un Liégeois !

Bonjour William, vous venez d’être élu Mister Bear Belgium 2016. Tout d’abord, félicitations. Pouvez-vous me parler de cet événement ?


Bonjour et merci. Oui tout à fait, l’élection de Mr Bear est un des évènements organisés dans les cadre de la Bear Pride de Bruxelles. Ces manifestations rassemblent un grand nombre de bears de tous poils venus de Belgique d’Europe et même d’autres continents.


L’élection proprement dite se passait le 17 octobre au Théâtre le vaudeville dans la galerie de la reine. Ouverture des portes à 22h et début du spectacle vers 23H30. Cette soirée était extrêmement festive, ours et amis des ours étaient rassemblés dans un esprit de franche camaraderie. Vers 2h du matin, les résultats sont tombés et c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai endossé l’écharpe. C’était décidément une soirée au poil et le début d’une grande aventure.


Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à ce concours ?


J’ai toujours eu envie de jouer un rôle au sein de la communauté bear que je fréquente assidument depuis de nombreuses années. L’occasion s’est présentée et je m’y suis engagé. En n’y croyant pas trop dois-je avouer, mais voici une excellente surprise pour moi. Un jury a auditionné les candidats la veille de l’élection, nous sommes passés à tour de r