Ne dites plus Alliàge, mais la Maison Arc-en-Ciel de Liège

February 23, 2015

Nouveau nom et nouveau logo pour cette association liégeoise. L'occasion parfaite de retracer son parcours.

 

Alliage voit le jour en 1997, à l'initiative de trois anciens membres du CHEL (Cercle Homosexuel des Etudiants Liégeois). Une première activité est proposée le 8 juin.

 

L’idée n’était pas de concurrencer le CHEL, mais plutôt de compléter l’offre de services de ce dernier, sans mettre de restriction d’âge. En effet, le CHEL fermant certaines de ses activités aux gens de plus de trente ans, il y avait un créneau à saisir, afin de continuer à proposer des activités pour tous.

 

Association de fait dans un premier temps, afin de s’assurer de la viabilité du projet, c’est en janvier 1999 que les statuts d’Alliàge asbl seront publiés au Moniteur belge.

 

Pendant plusieurs années, Alliàge est gérée entièrement par ses bénévoles, que cela soit au sein du conseil d’administration ou des différentes cellules existantes :

 

• "Activités", pour l’organisation de celles-ci (balades, visites culturelles, rencontres avec des associations étrangères,…) ;

 

• "Médiathèque", pour la création et la gestion d’un fonds documentaire LGBT au sein de l’association ;

 

• "Accueil", composée d’une dizaine de bénévoles en charge de l’accueil et de l’écoute des nouveaux venus ;

 

• "Politique", pour militer en faveur des avancées législatives pour les LGBT (à l’époque, ni le mariage, ni l’adoption n’était possible);

 

Pendant cette première période, Alliàge est accueillie par le Centre Louise Michel (centre de planning familial), à raison de deux fois par mois.

 

Malgré la bonne collaboration qui s’instaure entre le Centre et l’association (notamment au niveau de la formation des accueillants), cet hébergement a toutefois ses limites (partage des locaux avec d’autres associations, manque de polyvalence de la salle qui limitait les activités possibles,…). Alliàge souhaitait également prendre une plus grande envergure en engageant du personnel, ce qui nécessitait un espace disponible en permanence pour le bureau de l’association.

 

En 2002, le conseil d’administration entame des discussions avec le conseil communal de Liège. Dix-huit mois plus tard, la Ville va répondre à leurs attentes en proposant le bâtiment rue Hors-Château n°7, bâtiment qui allait devenir la Maison Arc-en-Ciel de Liège, première maison de ce type à ouvrir ses portes en Wallonie.

 

C’est donc en 2004 qu’Alliàge s’installe à la Maison Arc-en-Ciel (ou MAC), inaugurant ses nouveaux locaux au mois de mai lors des Semaines Arc-en-Ciel. Mise à disposition de l’association contractuellement par la Ville pour une durée de 25 ans, la MAC compte 4 niveaux, une grande salle polyvalente, un bar, un salon d’accueil, un local pour la médiathèque, une salle de réunion, un local d’archivages,…

 

Dans un premier temps, la MAC a d’abord servi à augmenter l’offre d’activités proposées : permanences hebdomadaires, plages d’ouverture hebdomadaires pour l’accès à la médiathèque, expositions, rencontres littéraires, renseignements et informations par le staff présent quotidiennement,…

 

Il était aussi important que la MAC serve à tout mouvement ou association LGBT qui en faisait la demande. Au fil des années, plusieurs associations liégeoises y ont installé leur siège social (LaLucarne.org, Arc-en-Ciel Wallonie, Rainbow Girls, Liège Gay Sport et la Fondation Ihsane Jarfi). Celles-ci y ont développé des activités, parfois ponctuelles, parfois régulières, mais la MAC s’est également ouverte aux associations qui n’avait pas leur siège social ici. En 10 ans, les différentes associations qui l’ont fréquentée sont :

 

• Arc-en-Ciel Wallonie, qui y a ses bureaux et son espace de stockage et y organise diverses réunions, des journées débats thématiques (Journées Arc-en-Ciel),…

 

• La Lucarne.org, qui alimente régulièrement le fonds documentaire de la médiathèque et a organisé diverses activités (ciné-club, rencontre littéraire, soirée blind-test, lancement de son nouveau site Internet,…) ;

 

• Rainbow Girls, qui a organisé des permanences hebdomadaires pendant un peu plus d’un an ;

 

• Le CHEL, dont le fond documentaire fait partie de la médiathèque et qui organise depuis 2012 une permanence mensuelle. Ils y organisent aussi d’autres activités ponctuelles (assemblée générale, réunion,…) ;

 

• Liège Gay Sport, qui a organisé des repas de soutien à leur association ;

 

• Genres Pluriels, association bruxelloise pour personnes transgenres, qui organise une permanence mensuelle ;

 

• D’autres associations qui ont eu besoin d’un point de chute à Liège pour l’une ou l’autre activité : Magenta, Ex Aequo,…

 

Cette maison, située en plein cœur de Liège, est devenue peu à peu le symbole de l'intégration dans la Cité Ardente et de l'ouverture aux autres. Lutte contre les discriminations, aide à la personne, accueil, collaboration avec le secteur LGBT, sensibilisation et information, service aux membres, festivités,… ce sont désormais ses leitmotivs. 

En 10 ans, la Maison Arc-en-Ciel a connu de nombreux évènements et a accueilli un public extraordinairement diversifié. Son existence même rencontre la volonté des pouvoirs publics qui soulignent de plus en plus la nécessité et l’importance de lutter en faveur de la diversité et contre toute forme de discrimination au sein de notre société.

 

Vincent Bonhomme, président de la Maison Arc-en-Ciel - Alliage asbl, nous explique en quoi l'année écoulée fut particulière pour son association :

 

"2014 a également été une année un peu exceptionnelle. D'abord parce que nous avons fêté les 10 ans de notre bâtiment : chants, danses, vente aux enchères et show de drag queen, chaque événement remportant son petit succès. Et, dans la foulée de l'adoption par la Région wallonne d'un décret prévoyant l'agrément de maisons arc-en-ciel, nous avons également pris la décision de réunir une assemblée générale extraordinaire pour modifier les statuts, changer de nom et accueillir quatre femmes au sein du conseil d'administration. Si le décret n'a pas encore produit ses effets, nous ne sommes pas moins prêts à rentrer notre candidature le moment venu.

 

Ensuite, dans la foulée de ces changements, nous avons profité de 2014, année électorale, pour réaffirmer notre volonté d'être engagé dans la cité. Un débat politique et une opération drapeaux arc-en-ciel ont été organisés. Le 17 mai 2014, nous savons que 33 des 84 communes de la Province de Liège ont arboré le drapeau arc-en-ciel sur leur Hôtel de Ville. 10 ne l'ont pas fait. Et nous n'avons pas eu l'information pour les autres.

 

Parallèlement, nous avons également profité de 2014 pour organiser un Tea Dance supplémentaire (neuf au lieu de huit) dans un bar des congressistes entièrement rénové. Et toutes les activités de la Maison Arc-en-Ciel de Liège - Alliàge qui font la richesse de notre organisation et sont au cœur de notre objet social ont encore remplis notre mensuel, outil de promotion incontournable de notre association.

 

Enfin, et malgré des années budgétairement difficiles depuis 2010, nous avons enfin renoué avec un bilan positif financièrement, tout en nous assurant une belle visibilité lors de la Pride de Bruxelles.

 

Bien entendu, de nombreux travaux sont toujours devant nous qui nécessitent et nécessiteront un travail quotidien, quelques fois ardu et ingrat. Mais le dynamisme de notre conseil d'administration, de l'assemblée générale, des membres et du personnel de la Maison Arc-en-Ciel de Liège - Alliàge permettent d'envisager ces chantiers avec une certaine sérénité.

Notre démocratie à taille associative fonctionne bien. Et on ne peut que s'en réjouir."

 

L'association entre dans sa dix-huitième année. Au cours de son existence, elle a évolué régulièrement. Ce qui était au départ un simple toit est devenu maintenant une composante essentielle de l'asbl. Sans ce lieu, le travail serait complètement différent. Il était donc opportun, à l’occasion du dixième anniversaire de la Maison, de lui donner une véritable existence en prenant officiellement son nom. Il ne s’agissait pas de faire table rase d’Alliàge, mais bien de refléter la réalité de l'association aujourd’hui en 2015. D’où ce nouveau nom : Maison Arc-en-Ciel de Liège.

 

Cette volonté de mettre en avant la Maison se retrouve dans le nouveau logo, qui reprend de manière stylisée la façade du bâtiment.

 

Le changement de nom et de logo n'est pas réellement un moyen d’apporter quelque chose en plus à l’association. Encore une fois, ce changement reflète l'asbl telle qu’elle est déjà. Concrètement, il n’y a pas de changement de direction dans leur manière de fonctionner. Les gens continueront de trouver les activités qu’ils connaissent et apprécient : expositions, balades, tea-dance,… Par contre ils ont aussi envie de développer de nouvelles choses et de rendre la fréquentation de la Maison plus pratique pour le public. Actuellement, les horaires peuvent parfois sembler un peu confus pour certain-e-s (des permanences les trois premiers vendredis du mois, puis plus rien ; des vernissages parfois en début de mois, parfois en fin ; ….). Pour les non-initiés, il peut parfois être un peu dur de savoir quand on peut passer à l’improviste à la Maison Arc-en-Ciel. L'objectif est de pouvoir proposer de semaine en semaine une série d’activités récurrentes, à jour fixe, qui permettent à tout un chacun de se dire « on est vendredi (par exemple), je peux passer à la MAC il y aura forcément quelque chose ». Toujours en cours de réflexion sur les activités qui seront proposées (concert, conférence, soirée thématique,…), l'équipe espère pouvoir installer ceci progressivement au cours de l’année 2015.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload