Charleroi : la motivation haineuse semble claire


Ce qui s'est passé lundi soir à Charleroi est moche… très moche. Mais on ne peut s'empêcher de penser que la victime a évité le pire. De peu.

Lundi 28 juillet près de la gare de Charleroi sud, trois individus interpellent un passant. L'un d'entre eux sort un couteau et oblige la victime à monter dans une voiture (une Golf noir ancien modèle). Ils se rendent dans un lieu à assez isolé et commencent à dépouiller le jeune homme. Ils prennent son smartphone, le consultent et découvrent assez rapidement que la victime est gay. Et là, ça dérape complètement, nous explique David Quinaux, officier de référence sur les crimes de haine à la Police de Charleroi. La motivation haineuse semble claire, poursuit-il. Dès qu'ils ont compris que la victime était homosexuelle, ils ont jeté le portable par terre. Le vol n'avait plus aucune importance pour eux.


Insulté, frappé avec un bâton, brûlé à quinze reprises avec des cigarettes, la situation dégénère. Heureusement, les trois individus finissent par le laisser partir.


La police et le parquet de Charleroi prennent l'affaire très au sérieux. Un officier a été mis sur l'affaire à temps plein. Des contacts ont eu lieu entre Arc-en-Ciel Wallonie, la police et le Centre pour l'Egalité des Chances. Les trois individus sont activement recherchés.


Posts Récents