Un protocole pour l'éducation sexuelle a été signé

June 21, 2013

 

 

L'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) est une mission de l'enseignement depuis juillet 2012. Mais jusqu'à aujourd'hui, aucune définition ni aucun objectif n'avait été défini. C'est désormais chose faite. Un protocole d'accord a été signé ce jeudi 20 juin.

 

 

 

Cinq ministres ont cosigné le texte (Marie-Dominique Simonet, Fadila Laanan, Eliane Tillieux, Rachid Madrane et Rudy Demotte) qui apporte quelques éclaircissements à ce que les établissements scolaires devront entendre par EVRAS.

 

Des objectifs généraux et plus spécifiques ont été défini. Le texte parle notamment de liberté-choix, de respect, de responsabilité, mais également de violences, de stéréotypes sexistes et homophobes, de maladies sexuellement transmissibles et de grossesses non désirées.

 

Le dernier paragraphe, qui liste les thématiques de l'EVRAS, laisse à penser que la (sacro-sainte) autonomie des établissements scolaires est respectée. Ceux-ci pourront en effet piocher, au choix, parmi les thématiques proposées dans le protocole d'accord.

 

Cliquez ici pour accéder au texte complet.

 

Une autre pierre d'achoppement concerne la mise en oeuvre. Selon nos informations, la coordination de l'EVRAS a été confiée aux centres locaux de promotion de la santé (CLPS). Ceux-ci auront pour mission de faire le lien entre l'offre et la demande en matière d'EVRAS. Et tenter d'assurer l'égalité de chacun des élèves de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans l'accès à l'éducation sexuelle. Un véritable défi donc.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload