En bref : une étude montre que la Belgique n'est pas si gay-friendly



Les chiffres sont interpellant. La Belgique n'est pas un havre de paix pour les LGBT. L'école est clairement pointée du doigt.

93.000 personnes LGBT ont répondu à la plus vaste enquête jamais réalisée sur les discriminations et le harcèlement en Europe. Le constat est sans appel. La discrimination et le harcèlement sont monnaie courante. Y compris en Belgique.


Voici quelques chiffres clés concernant notre pays :

  • 35 pour-cents des répondants se sont sentis discriminés ou harcelés dans les 12 mois précédents l'enquête ;

  • dans l'emploi, 26 pour-cents des répondants se sont sentis discriminés dans les 12 derniers mois ;

  • à l'école, 90 pour-cents des répondants ont entendu des commentaires péjoratifs ou ont été témoins de comportements négatifs parce qu'un élève était perçu comme LGBT avant l'âge de 18 ans ;

  • à l'école, 63 pour-cents des répondants ont souvent ou toujours caché qu'ils étaient LGBT avant l'âge de 18 ans ;

Ces résultats sont particulièrement accablants pour notre système éducatif.


Au niveau européen, d'autres résultats sont interpellants. L'étude révèle que 9 répondants sur 10 ne signalent pas les faits de discrimination principalement parce qu'ils estiment que ça ne sert à rien. La partie émergée de l'iceberg représente donc à peine 10 pour-cents des discriminations réelles.


Lien vers le rapport de l'enquête.


L'étude de l'Agence européenne pour les Droits Fondamentaux fera l'objet d'une analyse approfondie dans un prochain article.

Posts Récents