top of page

Santé, sexe et jeunes… nouvelle enquête HBSC


Les enquêtes HBSC, c'est tous les quatre ans. Une équipe de chercheurs se penchent sur le bien être des jeunes dans nos écoles. On y parle de sexualité… jamais d'homosexualité.


Depuis 1986, la Fédération Wallonie-Bruxelles participe à une enquête d'envergure internationale sur la santé des jeunes de l'enseignement secondaire. Il s'agit de l'enquête Health and Behavior in School-Aged Children (HBSC) placée sous le patronat de l'OMS. 43 pays et régions participent à cette enquête, ce qui permet à la fois des comparaisons transnationales et dans le temps (longitudinales).


Les questions posées à nos jeunes couvrent un champ qui va de l'alimentation à l'activité physique en passant par la surcharge pondérale, l'hygiène bucco-dentaire, la consommation de psychotropes et des multimédias (sic), mais également… la vie affective et sexuelle.


Dans le rapport international 2010, on y apprend par exemple que 26 pourcents des jeunes de 15 ans ont déjà eu une relation sexuelle (23 pourcents des filles et 29 pourcents des garçons). Mais une très grande disparité existe en fonction du contexte national : 71 pourcents des Groenlandaises de 15 ans ont déjà eu une relation sexuelle contre 2 pourcents des jeunes arméniennes. En Flandre, 28 pourcents des filles et 25 pourcents des garçons de 15 ans ont déjà eu une relation sexuelle.


Et en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ? Les chercheurs ne disposent pas d'un échantillon représentatif sur les jeunes de 15 ans car le réseau libre n'autorise l'enquête que pour les classes de 5ème, 6ème et 7ème année secondaire.