Les animations scolaires du GrIS Wallonie

January 10, 2013

Représenter la diversité des orientations sexuelles dans les écoles, voilà un nouvel objectif dont s’est emparé Arc-en-Ciel Wallonie. C’est à travers la création du GrIS Wallonie (Groupe d’Intervention Scolaire) que votre fédération réalise dès à présent ce projet.

On vous le dit depuis juillet 2012, Arc-en-Ciel Wallonie se prépare à l’EVRAS (Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle)! Pour appréhender au mieux cette amélioration du décret mission de l’enseignement, nous avons décidé de mettre au point un projet d’animation scolaire, le GrIS Wallonie. Depuis lors, pas mal de chemin fut parcouru… De l’élaboration d’une méthode de sensibilisation à la formation d’une équipe de bénévoles, le GrIS Wallonie prend des couleurs et se prépare à ses premières animations. Mais avant cela, petit retour sur ce beau projet…

 

Le GrIS Wallonie est un groupe d’intervenant-e-s bénévoles gays, lesbiennes et bisexuel-le-s, qui réalisent des animations dans les écoles secondaires. L’objectif est d’y démystifier l’homosexualité et la bisexualité et lutter contre l’homophobie au sens large.

 

Pour y parvenir, le GrIS Wallonie s’est doté d’une méthode d’animation inspirée de ce qui se fait au Québec. En effet, depuis plus de 15 ans déjà, l’organisation GRIS (Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale) a mis en place des démystifications pour lutter contre l’homophobie et la biphobie dans les écoles. L’animation consiste en la visite de deux intervenant-e-s qui, en témoignant de leur expérience en tant que gay, lesbienne ou bisexuel-le, tentent de répondre aux questions que se posent encore les jeunes.

 

C’est donc sur cette base que le GrIS Wallonie s’est construit, en l’adaptant au contexte belge francophone. Entourée de personnes issues de l’associatif LGBT et de professionnels de la jeunesse pour mettre le projet en place, Arc-en-Ciel Wallonie s’est fixé plusieurs objectifs :

 

- Répondre aux demandes de sensibilisation des enseignants, éducateurs, directions (et parfois d’étudiants) d’une manière structurée : beaucoup de demande arrivent lorsqu’un problème d’homophobie s’est présenté en cours, en récréation… Des établissements font alors appel à des intervenant-e-s extérieurs pour aborder la thématique de l’homo- et bisexualité. D’autres demandes sont motivées par un projet pédagogique de l’établissement ou pour une journée citoyenne, par exemple. Le GrIS Wallonie propose une sensibilisation élaborée et éprouvée.

 

- Sensibiliser à la diversité des orientations sexuelles : en confrontant les étudiant-e-s à des personnes homo- ou bisexuelles, il s’agit de faire prendre conscience de la réalité des multiples schémas d’affection et d’attirance qui existent par-delà le modèle le plus fréquemment représenté, voire le plus exclusivement véhiculé.

 

- Lutter contre l’homophobie à l’école lorsqu’elle est présente : pd, tapette, gouine sont des insultes encore trop courantes dans les cours de récréation et souvent banalisées. Cette homophobie peut se décliner de différentes façons, de la joute verbale à la violence physique. Connaître une ou des personnes homo- ou bisexuel-le-s diminuerait cette homophobie latente, souvent nourrie par les stéréotypes et une méconnaissance du sujet.

 

- Enfin, modifier la perception stéréotypée des minorités sexuelles : la lesbienne camionneuse, le gay efféminé, le-la bi indécis-e… sont des images stéréotypées particulièrement dévalorisantes. Rencontrer des référents réels d’homo- et bisexuel-le-s permet aux jeunes d’avoir une représentation positive et non stéréotypée de ce que sont véritablement les orientations sexuelles minoritaires. Les animations du GrIS Wallonie fourniront aussi à un-e jeune qui s’identifie comme gay, lesbienne ou bisexuel-le un repère supplémentaire pour construire son identité, autre que ce qu’il-elle peut retrouver dans les médias.

 

Pour lancer les animations du GrIS Wallonie, il ne manquait plus que des intervenant-e-s. Ainsi, des bénévoles ont été recrutés via le réseau d’associations LGBT. Une formation a été mise en place, répartie en trois après-midis, afin de les préparer au mieux à l’animation. Le GrIS Wallonie dispose maintenant d’une équipe motivée d’intervenant-e-s bénévoles.

 

Le lancement est prévu en 2013, pour une phase test sur Liège. Les premières animations se dérouleront dans le cadre de la Quinzaine contre l’homophobie, organisée par le Centre d’Action Laïc de Liège, début février. Par la suite, des animations seront organisées directement dans les écoles, après une campagne promotionnelle.

 

Si vous êtes intéressé-e-s par le GrIS Wallonie, pour devenir intervenant-e-s bénévoles ou accueillir une (ou plusieurs) animation(s) dans votre école, vous pouvez prendre contact par mail : gris@arcenciel-wallonie.be ou par téléphone : 04 222 17 33.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload