Inauguration de la nouvelle association LGBT : les CHEFF

August 30, 2012

 

 

Le mercredi 22 août dernier, le Centre Gay et Lesbien de Namur fut le théâtre de l’inauguration des Cercles Homosexuels Estudiantins Francophones Fédérés (CHEFF). Représentants d’associations, personnalités politiques, quidams, … en tout, une soixantaine de personnes provenant des quatre coins de Wallonie et de Bruxelles se sont précipités rue des Brasseurs pour fêter l’événement.

 

Les CHEFF sont en réalité le regroupement de trois associations LGBT (voir notre article) : le CHE (cercle homo étudiant de l’ULB créé en 1982), le CHEL (cercle homosexuel étudiant liégeois créé en 1995) et le CHEN (cercle homosexuel estudiantin de Namur créé en 2002).

 

Elles se sont fixées comme missions :

 

- d’aider les jeunes LGBT à se sociabiliser ;

- de mettre en lumière les associations LGBT en Wallonie et à Bruxelles ;

- de collaborer avec d’autres associations, plannings familiaux ;

- …

en vue d’offrir à leurs membres un lieu d’échanges favorable à leur épanouissement.

 

Pour mener à bien ses missions, le CHEFF va développer 3 axes de travail :

 

La collaboration : celle-ci se veut la plus large possible afin de toucher un maximum de publics. L’une des idées est de créer des cercles dans les autres universités et hautes écoles. Et, à plus long terme, au sein des écoles secondaires. Les contacts avec l’UCL laissent présager l’ouverture prochaine d’un cercle homo estudiantin sur le campus de Louvain-la-Neuve. L’Université de Mons a déjà été approchée également. L’autre (idée) est de travailler un maximum en collaboration avec les plannings familiaux, sur le modèle du CHEL et du SIPS à Liège qui travaillent de concert depuis plusieurs années.

 

La sensibilisation : « les événements récents rappellent qu’il est essentiel de sensibiliser la population et en particulier les jeunes aux notions d’homophobie, lesbophobie, biphobie, transphobie, double discrimination, … » nous explique Pauline Lomami, Présidente du CHEN. Les CHEFF se donnent également pour mission de faire connaître les associations LGBT aux étudiants, potentiels futurs interlocuteurs de celles-ci lorsqu’ils auront quitté le milieu estudiantin.

 

La sociabilisation : les cercles homos étudiants sont des structures sociales au sein desquelles les jeunes peuvent se retrouver sans pour autant quitter l’environnement universitaire. Par leur situation privilégiée (sur les campus), les associations sont bien placées pour toucher les jeunes et leur offrir un espace de parole et d’échange.

 

Les CHEFF sont motivés, c’est une évidence. Mais pour pouvoir pérenniser leurs actions, ils ont avant tout besoin de reconnaissance sous forme d’aide de la part des autres associations et sous forme de subsides que ce soit au niveau de la Région wallonne ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Les CHEFF sont arrivés au maximum de leurs capacités. Si nous voulons aller plus loin, il nous faut de l’aide notamment en nous permettant d’engager un permanent » ajoute Joey Delatte, Président du CHEL.

 

La requête n’est pas, espérons-le, tombée dans l’oreille d’un sourd.

 

Pour preuve l’intervention de la Ministre de l’égalité des chances de la Région wallonne, Eliane Tillieux, qui a encouragé les CHEFF à continuer leur projet tout en espérant que leur appel à l’aide sera entendu à tous les niveaux de pouvoirs. Catherine Lemaire, qui représentait la Ministre de la Jeunesse Evelyne Huyttebroeck a, quant à elle, confirmé que leur demande d’agrément était actuellement à l’étude.

 

C’est donc entourés d’un grand nombre de représentants politiques provenant de la majorité des partis (élections obligent ?) que nous avons tous levé notre verre en souhaitant longue vie et prospérité à cette nouvelle association.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload