ILGA-Europe rédige un mémorandum à destination de la Présidence belge de l'UE

July 12, 2010


ILGA-Europe a transmis début juillet un mémorandum à destination de la Présidence belge de l’Union Européenne en leur présentant une série de bonnes pratiques à mettre en place en faveur de la lutte contre la discrimination des personnes LGBT.

 

 

Ce mémorandum se décline sous 5 principaux axes : tout d’abord, avoir un leadership positif afin d’assurer une protection maximale des LGBT face à la discrimination à laquelle ils peuvent être confrontés. Dans cette optique, ILGA-Europe considère que la directive européenne garantissant l’égalité de traitement des personnes sans distinction de la religion, des croyances, du handicap, de l’âge ou de l’orientation sexuelle est essentielle afin de mettre un terme à une hiérarchie de droits entre les groupes d’individus au sein de l’Union Européenne.

 

Ensuite, faire dominer l’égalité de manière proactive dans les politiques sociales de l’UE, tout spécialement en matière d’enseignement afin d’augmenter l’inclusion sociale de ces groupes que l’on considère souvent comme marginalisés.

 

Il faut également condamner l’homophobie, la transphobie et les discriminations dans le cadre de l’espace liberté, sécurité et justice de l’Union Européenne. Le programme européen de Stockholm (2010-2014) (« Une Europe ouverte et sûre, servant et protégeant ses citoyens ») a été adopté par le Conseil européen. L’Union européenne a une grande responsabilité et doit poser des actes afin de faire respecter et protéger activement les droits fondamentaux via les standards qui ont été établis pour l’Union européenne et les états membres.

 

De plus, une protection optimale doit être garantie aux demandeurs d’asile LGBT grâce au système européen commun d’asile (Common European Asylum System). ILGA-Europe veut attirer l’attention de la Présidence belge sur les débats parlementaires en cours et les négociations du Conseil sur la refonte de la législation européenne, en particulier en ce qui concerne la directive internationale sur la protection (2004/83/EC) et la directive sur les procédures d’asile (2005/85/EC).

 

Enfin, il faut à tout prix promouvoir les droits LGBT dans les relations internationales. A ce titre, ILGA-Europe demande à l’Union européenne d’intégrer un volet « respect des droits LGBT » dans la liste des critères exigés pour pouvoir devenir membre de l’Union européenne.

Pour télécharger le mémorandum dans son intégralité, cliquez ici.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload