Nhaila ou l’artiste courageux

Depuis le début du confinement dans le monde, les violences basées sur le genre ont considérablement augmenté. Au Maroc, en absence de chiffres officiels, c’est la liberté d’expression de genre qui est en péril cette fois. Un jeune artiste de 21 ans a été placé en garde à vue à Sidi Kacem après avoir essayé de porter plainte pour diffamation, discrimination et menaces de mort suite à la publication d’une vidéo de lui sur la toile. La vidéo a été enregistrée d’un live de « l’influenceu.s.e » controversé.e Sofia Taloni, le 6 avril. Cette dernière, trouvant sans doute son attitude et son look pas assez virils, a incité ses followers à violer le jeune, avant de revenir sur ses paroles et de s’e

Christie Morreale, Vice-Présidente du Gouvernement wallon et Ministre de l'Egalité des chances,

En cette journée mondiale contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie, nous avons invité Madame la Vice-Présidente du gouvernement wallon et Ministre de l'Emploi, de la Formation, de la Santé, de l'Action Sociale, de l'Egalité des Chances et des Droits des femmes, Christie Morreale à répondre à nos questions. Arc-en-Ciel Wallonie : Vous avez décidé, comme de très nombreuses communes wallonnes, de hisser le drapeau arc-en-ciel sur la façade du Ministère à l'occasion du 17 mai, journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie. Pourquoi désiriez-vous vous joindre à cette action ? Christie Morreale : Il est important que les pouvoirs publics, dans leur ensemble, promeuv

Arc-en-Ciel Wallonie condamne l'agression homophobe et transphobe survenue à la gare des Guillem

Hier, à Liège, dans le cadre d’un projet photo pour The Belgian Pride, le coordinateur d’Arc-en-Ciel Wallonie et une amie participant au projet ainsi que le photographe et son mari ont été agressé-e-s par un groupe d’individus. Une plainte auprès de la police de Liège a été déposée dans la foulée. En tant que coupole wallonne LGBTQI+, Arc-en-Ciel Wallonie condamne cette agression. Nous vous rappelons que ce type d’agressions peut faire l’objet d’une plainte auprès de la police, d’un signalement auprès d’Unia et/ou d’une communication aux associations compétentes. Ne pas en parler, c’est nous invisibiliser. Recenser ces agressions, c’est mettre en lumière les violences quotidiennes que nous v

catégories
Archives